NON au sommet des pilleurs et pollueurs À LAUSANNE !

Le Global commodities aura lieu les 28—30 septembre 2020 – sous la forme de téléconférences. Nous allons faire de même !
Nous allons diffuser deux conférences en direct sur la page de l’évènement Facebook ↗. N’hésitez pas à poser vos questions sur le fil de discussion! Nos invité·e·s tenteront d’y réponde.

samedi
3 octobre
2020
14 h — 15 h 30 
AGROBUSINESS / LIBRE-ÉCHANGE / ÉLEVAGE: CONSÉQUENCES SUR LE CLIMAT ET LES PAYSAN·NE·S EN SUISSE ET DANS LE SUD GLOBAL

samedi
3 octobre
2020
16 h  — 17 H 30
LES ENJEUX DE L’INITIATIVE «MULTINATIONALES RESPONSABLES»

La Suisse occupe une place centrale dans l’agrobusiness mondial et le financement de la destruction du climat

Pour la neuvième année consécutive, les négociant·e·s en matières premières et banquiers·ères se réunissent pour leur habituel sommet de la spéculation, du pillage et de la honte. Depuis 2012, ils et elles y organisent le pillage du monde au mépris de la santé des populations, des droits humains et des limites environnementales.

Notre pays n’a pas d’accès à la mer, mais il accueille le numéro deux du fret cargo (MSC). Il n’a pas de mine d’or, mais plus de la moitié de l’or mondial y passe physiquement pour y être raffiné. Il n’a pas d’industrie minière, mais Vale (l’un des plus grand groupe minier) y a installé son siège. Il n’est pas autonome dans son alimentation, mais peut être fier de compter Syngenta, un des trois plus grands vendeurs de semences transgéniques et de pesticides à travers le monde. Si ce sommet de la honte se tient au Beau-Rivage ce n’est pas pour le paysage ou la douceur du climat mais parce que la Suisse et la principale place de négoce de matières premières, notamment grâce aux refuges fiscaux qu’offrent l’arc lémanique, Zoug et le Tessin. Rien qu’à Genève se trouvent les cinq plus grands traders de pétrole et les quatre plus grands négociants du commerce des matières premières agricoles au monde.

Cette année, nous avons dû reporter le traditionnel contre-forum à cause de la pandémie. Et celui-ci se tiendra sous la forme de deux conférences diffusées sur Facebook live.

Dans la première conférences, nous allons examinerles liens entre dégâts sociaux et environnementaux produits par l’agrobusiness et le libre-échange agricole. Le GIEC a démontré que l’agriculture est responsable de 23 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Si la prise de conscience de l’impact de l’agriculture sur le climat et la biodiversité se développe ; si le choix de consommer local et de devenir végane par souci écologique se répand, l’agriculture continue de s’organiser comme un marché mondial destructeur. Le gouvernement veut insérer toujours plus l’agriculture suisse dans le marché mondial et signe des traités de libre-échange à tout va, comme celui avec le Mercosur qui le sera définitivement en ce début d’année. Lutter pour une agriculture écologique et locale, c’est aussi lutter contre les multinationales du secteur et leur course au profit, aux dépens des populations et de la planète.

La deuxième conférence nous permettra d’être incollables sur l’initiative «Multinationales responsables». Après de féroces débats au parlement suisse lors desquels la droite a tenté par tous les moyens de couler cette initiative, reportant le vote bien au-delà du délai légal, les citoyen·ne·s suisses voteront le 29 novembre sur ce texte attaqué par les grands lobbys des spéculateurs.

Demandons comme Public Eye la mise en place en Suisse d’une autorité de surveillance des marchés des matières premières et mobilisons-nous autour de l’initiative « Pour des Multinationales responsables ». Soutenons le référendum contre les accords de libre-échange avec l’Indonésie et le Mercosur, ainsi que les initiatives sur les pesticides.

Programme du Forum

14 H AGROBUSINESS / LIBRE-ÉCHANGE / ÉLEVAGE: CONSÉQUENCES SUR LE CLIMAT ET LES PAYSAN·NE·S EN SUISSE ET DANS LE SUD GLOBAL  
Isolda Agazzi
Alliance Sud
Nous parlera des enjeux de l’accord de libre-échange que la Suisse va signer avec le Mercosur (Argentine-Brésil-Paraguay-Uruguay) pour l’agriculture suisse et l’économie des pays du Sud.
Michelle Zufferey
Uniterre
Parlera des solutions de lutte de la paysannerie suisse face à l’agrobusiness et au libre-échange.
Mathias Schlegel
Greenpeace
Présentera le rapport « Moins mais mieux » de Greenpeace, qui analyse les impacts du marché mondial de la viande sur le climat et notre santé.
Joseph Jaccaz
PEA – Pour l’égalité animale
Évoquera la concurrence entre l’élevage et l’agriculture pour l’occupation du sol. L’impact de la production de viande sur les changements climatiques et la prise en compte des intérêts des animaux doivent nous amener à considérer un monde sans élevage.
15 H 30 LES ENJEUX DE L’INITIATIVE «MULTINATIONALES RESPONSABLES»  
Lionel Frei
Solidar Suisse
Présentera l’initiative sur laquelle les citoyen·ne·s suisses voteront le 29 novembre. Celle-ci constitue une occasion historique d’amener les multinationales suisses à rendre des comptes en matière de violation des droits humains et d’atteintes à l’environnement.
Emma Lunghi
Pages de gauche
Évoquera les complexes négociations internationales de régulation de polluants organiques persistants. L’implication des lobbys de la petrochimie est féroce pour limiter les restrictions de l’usage des perfluorées que l'on retrouve dans de nombreux objets du quotidien.
Pierre Bayenet
solidaritéS
Interviendra sur les limites juridiques d’une intiative constitutionnelle. Il traitera des différentes étapes par lesquelles celle-ci doit passer avant de se traduire dans la loi. Enfin, il évoquera les limites de son application, notamment des freins politiques qui peuvent s'y opposer.
Forum 2019
Rassemblement 2019